LAURIE CHOLEWA

L'INTERVIEW

Crush magazine : Bonjour Laurie Cholewa. Vous venez de sortir #Menteuse, un livre qui décrypte les petits mensonges des filles au quotidien. Pourquoi cette idée ?
Laurie Cholewa :Tout simplement parce que c’est pas tous les jours simple d’être une femme, il faut être belle, intelligente, travailler, s’occuper de sa famille, être une copine dévouée, avoir le bon style et faire du sport tout en mangeant bio... On place la barre haute, les réseaux sociaux y contribuent. Je voulais écrire un livre drôle, m’amuser de nous-même et en même temps nous décomplexer.


Pourquoi cette collaboration avec Olivia de Buhren ?
L.C. : Nous sommes amies depuis des années, nous étions ensemble lors du lancement de Direct 8 à l’époque.
Nous voulions faire un livre ensemble et profiter de nos vies très différentes ( Olivia est mère de famille, moi pas
encore) pour nous compléter.


Êtes-vous du genre à mentir sur les réseaux sociaux pour énerver une personne de votre entourage par exemple ?
Laurie Cholewa : Oui ça a pu m’arriver lorsque j’étais célibataire d’utiliser les réseaux pour énerver, rendre jaloux; titiller quelqu’un...


Quel stars suivez-vous sur instagram ?
L.C. : J’en suis forcément pas mal : des personnalités de télé, musique, cinéma, mode... Mes comptes préférées sont ceux où je peux puiser des inspirations mode ou déco.

 

Quel est votre créateur de mode préféré ?
L.C. : J’aime beaucoup Alexis Mabille, Karoline Lang, Anthony Vacarello


Êtes-vous fashion addict ?
L.C. : Oui, j’adore la mode mais bizarrement le shopping me saoule. J’aime quand ça arrive tout cuit chez moi :-)


Vous êtes revenue au cinéma après une belle pause musicale, comment vous sentez-vous ?
L.C. : Très bien, le cinéma c’est mon premier amour, j’ai toujours été
passionnée... Mais j’avoue que lorsque je fais du cinéma, la musique me
manque et vice versa. L’idéal serait, comme au temps de Direct8 : faire
les 2 .


Avez-vous une petite exclusivité pour Crush Magazine ?
L.C. : J’ai en projet d’adapter mon livre en programme court.

 

Merci beaucoup Laurie

L.C. : Merci Crush Magazine !