MANU LANVIN

Manu Lanvin bonjour, vous êtes guitariste & chanteur du groupe  MANU LANVIN AND THE DEVIL BLUES, Comment vous est venu cette passion pour le Blues Rock ?
-J’ai eu la chance quand j’étais petit de rencontrer des artistes comme Paul Personne; Bernie Bonvoisin; Jean-Louis Aubert... Ils me disaient que pour connaitre son instrument de musique comme la guitare, il fallait s’intéresser à son histoire ! Et l’histoire de la guitare c’est effectivement les années 70 les années du Rock, mais aussi et surtout le blues !

Vous avez grandi avec une famille très artistique, comme notamment votre père Gérard Lanvin. Est ce que cela vous a aidé ou plutôt desservi au début de votre carrière ?
-J’ai été élevé avec beaucoup d’amour, c’est une chance énorme ! Il y avait toujours beaucoup de musiciens qui étaient à la maison dans mon enfance. Maintenant pour répondre à votre question je ne pourrai pas vous dire si cela m’a aidé ou desservi car je ne connais que ma vie, mais je suis très fier de ce que m’ont donné mes parents !

Vous avez rencontré Quincy Jones, comment s’est passée cette rencontre ?
- C’est Claude Nobs ami intime de Quincy Jones qui m’a demandé un jour si je souhaitai jouer pour l’after party de Quincy Jones. J’ai cru à une blague au début ! On devait jouer 15 minutes et finalement nous avons fait le bœuf jusqu’a 6h du matin, c’est juste énorme !!! Du coup je suis parti aux USA déjà 2 fois pour jouer pour sa fondation La «Jazz fondation of America» et j’y retourne cette année !

Votre nouvel album est sorti en juin dernier « SONS OF THE BLUES». Quelles ont été vos inspirations ?
- Mes inspirations viennent beaucoup du blues bien évidemment, et en ce qui concerne les thématiques nous sommes toujours dans des choses récurrentes des vraies désillusions, des échecs ! Avant j’avais peur de chanter mes échecs ! A 40 ans on passe a autre chose , et j’ai l’impression que ma musique fait du bien aux autres, parce qu’on parle finalement des histoires qui ne sont pas que les nôtres !  Le blues est une musique simple dans les mots mais qui transmet beaucoup d’émotion !

Vous êtes actuellement en tournée. Quels sont vos plus beaux souvenirs ?
- C’est une question piège ! Pourquoi ? Parce que ça fait 3 ans nous faisons 90 dates de concert par ans ! Nous sommes moins de 10 en France à faire autant de concert dans l’année. Mais je crois que mon plus beau souvenir c’est la rencontre avec Quincy Jones !

Merci beaucoup Manu Lanvin.
-C’était un plaisir, merci à vous.


Propos recueillis par Sonia Gleis

Photographe : Veeren Ramsamy - Retouches : François Le Prat