MARGOT ROBBIE

Margot Robbie, 25 ans, ne s’excuse pas d’être une belle jeune femme, qui dit ce qu’elle pense et aime profiter de la vie. C’est aussi une actrice très ambitieuse qui emmène sa carrière au niveau supérieur, avec deux grands blockbusters, programmés à l’horizon.

 

Tout d’abord, LA LÉGENDE DE TARZAN, spectaculaire nouvelle adaptation cinématographique d’Edgar Rice Burroughs, où Margot Robbie interprète Jane, face à Alexander Skarsgard dans le rôle titre mythique de Tarzan. Réalisé par David Yates (Harry Potter), le film - produit par Warner Bros - est déjà prévu comme l’un des blockbusters de cet été.

Plus tard, Margot sera en vedette et interprètera l’effrontée Dr. Harleen Quinzel (aka Harley Queen) dans un autre film d’action à gros budget, SUICIDE SQUAD, une histoire tordue d’un groupe de super-vilains qui sont libérés de prison pour mener à bien une mission noble (!).

 

The 25-year-old Margot Robbie makes no apologies for being a beautiful young woman who likes to speak her mind and have fun in life.  She’s also a very ambitious actress who is about to take her career to the next level with two major summer blockbusters looming on the horizon.

First up is the THE LEGEND OF TARZAN, the spectacular new screen adaptation of the Edgar Rice Burroughs tale which co-stars Robbie as Jane opposite Alexander Skarsgard in the mythical title role. Directed by David Yates (Harry Potter), the $180 million Warner Bros. production is being hyped as one of this summer’s top blockbusters. 

Later, Margot will be seen starring as the brazen Dr. Harleen Quinzel (aka Harley Queen) in another big-budget action film, SUICIDE SQUAD, a twisted tale about a group of super villains who are freed from prison to carry out a noble mission. 


INTERVIEW

 

 Q: Margot, il y a beaucoup d’attente autour de votre film Tarzan, avec Alexander Skarsgard. Comment était-ce de travailler avec lui?

ROBBIE: Il est génial. Il est très agréable et charmant. Alexander a travaillé si dur pendant le tournage et il est tout simplement incroyable. Je pense que les gens vont l’aimer et vraiment apprécier ce film.

 

Q: Une grande partie du battage médiatique entourant le film implique Skarsgard en mode Tarzan. Comment était-ce quand vous l’avez vu torse nu?

ROBBIE: Mon esprit s’est vidé dès que je l’ai vu torse nu. Chaque fille sur le plateau était en pamoison. Il a travaillé si dur pour obtenir cette condition physique. Je n’aurais jamais eu cette auto-discipline qu’il a eu pour s’entrainer tant de mois et de suivre un régime pour atteindre cet objectif. Je l’admire vraiment pour ça.

 

Q: Le réalisateur, David Yates, a dit que votre personnage Jane est une femme très dynamique?

ROBBIE: Jane est très indépendante d’esprit et non pas si dépendante que cela de Tarzan. C’est une femme très intelligente et affirmée. Elle est en avance sur son temps et c’était l’une des raisons pour lesquelles je voulais faire partie du film. Il y a beaucoup d’action et d’aventure et il y a aussi une histoire d’amour au coeur du film.

 

Q: Margot, there is a lot of anticipation surrounding your upcoming Tarzan movie with Alexander Skarsgard.  What was it like working with him?

ROBBIE:  He’s great. He’s very pleasant and charming to be around. Alexander worked so hard during the filming and he’s just amazing in it.  I think people are going to love him and really enjoy this movie.

 

Q: Much of the hype surrounding the film will involve Skarsgard in Tarzan mode. What was it like when you first saw him shirtless?

ROBBIE: My mind went blank as I soon as I saw him shirtless. Every girl on set was swooning, I think, when they saw him. He worked so hard to get in that kind of shape.  I would never have had the discipline that he needed to spend so many months training and dieting to achieve that look.  I really admire him for that.

 

 

Q:  Your director, David Yates, has said that your Jane character is a very dynamic woman?

ROBBIE:  Jane is very independent-minded and not so reliant on Tarzan. A very intelligent and assertive woman.  She’s ahead of her times and that was one of the reasons I wanted to be part of the film.  There’s a lot of action and adventure going on and there’s also a love story at the heart of the film.


 

 Q: Vous avez été en mesure de jouer des personnages très intéressants, et notamment dans Focus et dans Whiskey Tango Foxtrot. Est-il difficile d’éviter d’interpréter des personnages trop sexy ou des rôles de «petite amie» ?

ROBBIE: J’ai eu la chance. J’ai une très bonne équipe autour de moi et je n’ai pas été exploitée. Je pense que ce qui compte le plus, c’est la perception de votre personnage dans les médias, plus que l’avis des gens qui vous entourent... Le fait d’être étiquetée comme sexe symbole me préoccupe plus que quiconque, j’ai l’impression que maintenant cela me met dans des situations de plus en plus plus inconfortables au quotidien.

 

Q: Est-ce le cas avec votre rôle de Harley Quinn dans Suicide Squad, votre autre grand film de l’été?

ROBBIE: Je suis partiale, bien sûr, mais je pense que Harley est le personnage le plus intéressant et c’est très rare quand la jeune fille arrive à être le personnage central quand le casting est principalement composé d’hommes.

Je pense que nous sommes aussi arrivé à un moment où les choses changent et les actrices poussent l’industrie à créer des rôles plus grands et meilleurs pour elles. Nous commençons à voir plus de bons rôles pour les femmes où le personnage féminin arrive à être le principal protagoniste et n’est plus seulement le faire-valoir du personnage masculin.

 

Q: Comment décririez-vous Harley?

ROBBIE: Harley est complètement folle. Vous ne savez jamais si elle va vous donner un câlin ou vous tuer. C’est certainement une femme très dangereuse!

(Rires) Mais ce fut un super rôle et ce que j’ai vraiment aimé, c’était que David Ayer (scénariste-réalisateur de Suicide Squad) a écrit un super personnage.

 

Q: Qu’est-ce qui fait que Harley est dangereuse ?

ROBBIE: Elle sait comment manipuler les gens. Harley était psychiatre avant et ça lui permet de trouver tout de suite les faiblesses psychologiques des autres et de comprendre ce qu’elle peut utiliser pour mettre le bordel dans leurs têtes. Elle fait ça tout le temps avec les autres membres de l’équipe - c’est juste sa nature.

 

Q: Etait-ce intimidant de jouer une sauvage, un personnage frappant ?

ROBBIE: Je sais que les fans attendent beaucoup de Harley. Je suis un peu inquiète de la réaction du public parce que vous voulez vraiment rendre justice à votre personnage. Mais j’ai essayé de découvrir vraiment mes côtés sauvages et c’est très important pour moi de ne pas décevoir les fans.

 

 

Q: You’ve been able to play some very interesting characters of late including your work in Focus and in Whiskey Tango Foxtrot. Is it difficult to avoid getting cast in overtly sexy or «girlfriend» kinds of roles?

ROBBIE: I’ve been fortunate. I’ve got a really good team around me. I haven’t been exploited. I think it’s more the perception of your persona in the mass media than it is with the people that you’re immediately surrounded by... I feel more concerned with being labelled as a sex symbol than everyone, I feel like that makes me feel more uncomfortable than any day to day interactions I’ve ever had.

 

Q: Is that the case with your role as Harley Quinn in Suicide Squad, your other big summer film?

ROBBIE: I’m biased, of course, but I think Harley is the most interesting character and it’s very rare that the girl gets to be the central figure when the cast is mainly composed of guys.

I think we’re also a point now where things are changing and actresses are pushing the industry to create bigger and better roles for women. We’re starting to see more good roles for women where the female character gets to be the main protagonist and isn’t just supporting the male character.

 

Q: How would you describe Harley?

ROBBIE:  Harley is absolutely nuts.  You never know whether she’s going to give you a hug or kill you. She’s definitely a dangerous woman!  (Laughs) But it was a great role and what I really loved most about it was that David Ayer (Suicide Squad’s writer-director) wrote such a great part for the girl.

 

Q:  What makes Harley such a dangerous, fierce kind of presence?

ROBBIE:  She knows how to manipulate people. Harley was once a psychiatrist and that allows her to prey on people’s psychological weaknesses and figure out what she can use to mess with their heads. She does that all the time with the other members of the squad - that’s just her nature.

 

Q: Was it at all intimidating to play such a wild, in-your-face role?

ROBBIE:  I know that the fans will be expected a lot from Harley.  I’m a little apprehensive about the reaction from audiences because you really want to do the character justice.  But I tried to really discover my wilder sides to get into the character and it’s really important to me that I live up to expectations and not disappoint the fans.


 

 Q: Jared Leto, qui joue Le Joker et l’objet de l’amour de Harley dans le film, vous a-t-il apporté  une présence particulière à vous et aux autres acteurs du film ?

ROBBIE: Ils ont, une relation dysfonctionnelle très malsaine. Aussi fou qu’elle, elle est littéralement folle de lui et l’aime d’une manière addictive.

 

Q: Vous avez travaillé beaucoup ces dernières années. Est-ce que la vie n’est pas trop trépidante?

ROBBIE: Ca peut sembler étrange à dire, mais faire une tournée de promotion est probablement plus épuisant que de faire les films eux-mêmes. Je me souviens d’avoir eu à faire la promotion pour Focus au milieu du tournage Whiskey Tango Foxtrot et, en même temps, de m’entraîner pour Suicide Squad. Dès que le tournage se terminait à chaque fin de semaine, je devais prendre l’avion le week-end pour aller faire la promo de Focus. C’était fatigant. Mais j’ai eu un peu de temps libre à la fin de l’année dernière et ça m’a vraiment fait beaucoup de bien. C’était mon rêve de faire partie de ces films incroyables et donc vous ne pouvez pas vous plaindre quand vous faites ce que vous aimez. Mais parfois, votre famille et vos amis vous manquent et il y a des moments où vous aimeriez être en mesure de prendre une semaine de congé juste pour avoir un peu de temps pour vous-même.

 

Q: Qu’en est-il des paparazzi? Est-ce que cela devient fastidieux ?

ROBBIE: Le pire est quand ils vous suivent tout le temps et attendent le moment où vous mangez un hamburger ou quand vous n’êtes pas du tout à votre avantage.

 

Q: Vous avez une grande réputation en tant que fashionista. Est-ce que vous passez beaucoup de temps à regarder des tenues ou faire du shopping pour vous-même?

ROBBIE: Je n’ai pas tant de temps que cela pour faire du shopping et j’ai les meilleures personnes qui travaillent pour moi et qui me  proposent des choix sur ce qu’il faut porter quand j’ai une conférence de presse ou bien quand je vais à une première ou à une remise de prix. C’est beaucoup plus facile quand vous avez des gens autour de vous pour vous habiller dans les plus belles tenues !

 

Q:  Your cast-mate Jared Leto, who plays The Joker and Harley’s love interest in the film, gave some unusual presents to you and your co-stars during the film?

ROBBIE: They have a very unhealthy, dysfunctional relationship.  As crazy as she is, she’s literally mad about him and loves him in a crazy, addictive way.

 

Q:  You’ve been working a lot the last few years.  Does life ever get too hectic?

ROBBIE:  It might seem strange to say, but doing press tour is probably more exhausting than doing the movies themselves.  I remember having to do press for Focus in the middle of shooting Whiskey Tango Foxtrot and also having to train for Suicide Squad.  As soon as I would wrap shooting at the end of every week I would have to fly out on the weekend and do press for Focus.  So that was tiring.

But I had some time off the end of last year and that really did me a lot of good. It was my dream to get to be part of these incredible films and so you can’t complain when you’re doing what you love. But sometimes you do miss your family and friends and there are moments where you would like to be able to take a week off just to have some time for yourself.

 

Q:  What about the paparazzi?  Does that get tiresome?

ROBBIE:  The worst part is that they’re going to be following you around and waiting until they can catch you eating a hamburger or looking your worst.

 

Q:  You’re earning a stellar reputation as a fashionista.  Do you spend a lot of time looking at outfits or shopping for yourself?

ROBBIE:  I don’t have that much time to shop and I have the best people working for me who offer me some great choices about what to wear when I’m doing press or going to a premiere or awards show. It’s a lot easier than shopping on your own when you have top people dressing you in the best outfits!